Art

// ENGLIS TRANSLATION COMMING SOON//
Réflexions  sur le dispositif du cinéma en plein air

Bien avant l’invention du cinéma, dans les foires en plein air, les bateleurs créaient des ombres chinoises derrière une toile et racontaient des histoires.
Je montre en miroir cet avant du cinéma et de la projection en inversant le sens de la lumière : c’est l’écran qui émet et découpe les silhouettes de ces nouveaux acteurs qui se projettent dans le dispositif.
Contrairement à la salle obscure où l’installation est simple et codifiée, ici se met en place tout un rituel et une scénographie.
Le changement des couleurs de l’écran, comme un cœur psychédélique qui bat, devient onde énergétique.
Je mets en scène les interactions entre cette vibration, les déplacements et les attitudes.
Rythme du montage et musique remettent ces personnages dans le processus temporel et séquentiel du cinéma.

Mais l’évolution des ombres chinoises vers la technologie numérique et le relief fera bientôt disparaître ce son si attachant du crépitement à 24 images secondes du projecteur….

La piscine (The pool)

Avec « the pool » j’utilise le média vidéo comme méditation contemplative et hypnotique.
J’interroge l’eau des origines, celle d’avant notre naissance et celle des origines de la vie sur terre.
La profondeur et le bercement minimaliste de la musique viennent renforcer cette intériorité.
L’exploration sereine du dispositif par les corps, le lien qui se tisse entre eux, le bien-être qui s’installe peu à peu créent une sorte de Watsu * intuitif et joyeux.
Disparitions et hors-cadre incarnent les respirations du mouvement et le temps d’après.

*Le Watsu ® est un moyen pour rééquilibrer les énergies, basé sur les techniques et les théories de la philosophie orientale, visant à la récupération et au maintien du bien-être psychophysique.

Soham

Le mantra SOHAM est appelé mantra universel car sa vibration est le souffle vital.
Sooooo est le son de l’inspiration, Hammmm celui de l’expiration.
A cinq heures du matin, le soleil se lève sur les Backwaters: la nature se réveille et se met à respirer.
Ce paysage est pour moi une évocation du paradis perdu, d’une époque plus simple où les hommes vivaient de cueillette, de pêche et de chasse.
J’utilise l’outil vidéo pour sa lente distorsion du temps, sa traduction du réel et la relativité qu’elle souligne.
Ce travail s’inclut dans la suite de mes recherches photographiques sur l’eau.
C’est aussi une installation méditative, environnementale et un point d’ancrage.

Blue hour : dans la jungle Indienne à l’heure bleue.

Blue hour vient de l’expression française “l’heure bleue” qui définit le moment du lever et du coucher de soleil où la lumière est affadie sans qu’il ne fasse encore nuit.

Fugitif mais intense surtout sous les tropiques, c’est le moment spécial où les animaux expriment leur frénésie vitale et leur peur de l’obscurité par des cris et de l’agitation.
Par cette vidéo j’interroge la mémoire ancestrale de notre humanité, celle du cerveau reptilien, face à l’angoisse de la nuit en forêt.